Re: got to admite

Discussion in '1964 Cheetah GT V8' started by DB5, Aug 9, 2002.

  1. No good!
     
  2. hey enzo excuse your self from the cpmuter and pick up a 1963 race magazine and read these lines


    the cheetah wins again


    now stick thumb in air and sit
    lol sorry man<!-- Signature -->
     
  3. The car had a gearbox. The trasmission was connected directly to the rear differential though, so it had no drive shaft.
     
  4. They would'nt produce it because it would have no luggage space. (Against all concepts)!
     
  5. this is one of the ugly cars on this site. i dont like it. rare and fast or not.<!-- Signature -->
     
  6. It would have been great if they had made a road going version. The Cheetah SC!! While isn't not the best looking thing on 4 wheels, it did perform as well as the Cobra, and depending on the race even beat it, which is what it was intended to do. I love it!
     
  7. Hey buddy, you're a little bit off; they wouldn't produce because it was a race car. No one goes for a weekend trip in GT racer.
     
  8. Débarquant dans ce championnat à partir de la seconde manche, cette voiture souffre de la comparaison avec des Nissan et Toyota usine plus affûtées.

    Confiée à Mauro Martini, Jeff Krosnoff et plus occasionnellement John Nielsen, la Jaguar subit trois abandons successifs aux 1000 km de Fuji, 500 miles de Fuji ainsi qu'aux 1000 km de Suzuka.

    C'est lors des 500 km de Sugo que la XJR-11 engrange enfin son premier résultat avec une sixième place.

    L'épreuve suivante au Mont Fuji marque l'ultime course de cette voiture dans le championnat japonais. Partis septième sur la grille, Martini et Krosnoff terminent

    à la même position. Lors de la finale l'équipe de Tom Walkinshaw, forte de son titre de championne du monde des voitures de Sport, débarque à Sugo avec deux XJR-14 dont une pour le team Suntec. L'expérience
    Débarquant dans ce championnat à partir de la seconde manche, cette voiture souffre de la comparaison avec des Nissan et Toyota usine plus affûtées.

    Confiée à Mauro Martini, Jeff Krosnoff et plus occasionnellement John Nielsen, la Jaguar subit trois abandons successifs aux 1000 km de Fuji, 500 miles de Fuji ainsi qu'aux 1000 km de Suzuka.

    C'est lors des 500 km de Sugo que la XJR-11 engrange enfin son premier résultat avec une sixième place.

    L'épreuve suivante au Mont Fuji marque l'ultime course de cette voiture dans le championnat japonais. Partis septième sur la grille, Martini et Krosnoff terminent

    à la même position. Lors de la finale l'équipe de Tom Walkinshaw, forte de son titre de championne du monde des voitures de Sport, débarque à Sugo avec deux XJR-14 dont une pour le team Suntec. L'expérience
    Débarquant dans ce championnat à partir de la seconde manche, cette voiture souffre de la comparaison avec des Nissan et Toyota usine plus affûtées.

    Confiée à Mauro Martini, Jeff Krosnoff et plus occasionnellement John Nielsen, la Jaguar subit trois abandons successifs aux 1000 km de Fuji, 500 miles de Fuji ainsi qu'aux 1000 km de Suzuka.

    C'est lors des 500 km de Sugo que la XJR-11 engrange enfin son premier résultat avec une sixième place.

    L'épreuve suivante au Mont Fuji marque l'ultime course de cette voiture dans le championnat japonais. Partis septième sur la grille, Martini et Krosnoff terminent

    à la même position. Lors de la finale l'équipe de Tom Walkinshaw, forte de son titre de championne du monde des voitures de Sport, débarque à Sugo avec deux XJR-14 dont une pour le team Suntec. L'expérience
    Débarquant dans ce championnat à partir de la seconde manche, cette voiture souffre de la comparaison avec des Nissan et Toyota usine plus affûtées.

    Confiée à Mauro Martini, Jeff Krosnoff et plus occasionnellement John Nielsen, la Jaguar subit trois abandons successifs aux 1000 km de Fuji, 500 miles de Fuji ainsi qu'aux 1000 km de Suzuka.

    C'est lors des 500 km de Sugo que la XJR-11 engrange enfin son premier résultat avec une sixième place.

    L'épreuve suivante au Mont Fuji marque l'ultime course de cette voiture dans le championnat japonais. Partis septième sur la grille, Martini et Krosnoff terminent

    à la même position. Lors de la finale l'équipe de Tom Walkinshaw, forte de son titre de championne du monde des voitures de Sport, débarque à Sugo avec deux XJR-14 dont une pour le team Suntec. L'expérience
    Débarquant dans ce championnat à partir de la seconde manche, cette voiture souffre de la comparaison avec des Nissan et Toyota usine plus affûtées.

    Confiée à Mauro Martini, Jeff Krosnoff et plus occasionnellement John Nielsen, la Jaguar subit trois abandons successifs aux 1000 km de Fuji, 500 miles de Fuji ainsi qu'aux 1000 km de Suzuka.

    C'est lors des 500 km de Sugo que la XJR-11 engrange enfin son premier résultat avec une sixième place.

    L'épreuve suivante au Mont Fuji marque l'ultime course de cette voiture dans le championnat japonais. Partis septième sur la grille, Martini et Krosnoff terminent

    à la même position. Lors de la finale l'équipe de Tom Walkinshaw, forte de son titre de championne du monde des voitures de Sport, débarque à Sugo avec deux XJR-14 dont une pour le team Suntec. L'expérience
    Débarquant dans ce championnat à partir de la seconde manche, cette voiture souffre de la comparaison avec des Nissan et Toyota usine plus affûtées.

    Confiée à Mauro Martini, Jeff Krosnoff et plus occasionnellement John Nielsen, la Jaguar subit trois abandons successifs aux 1000 km de Fuji, 500 miles de Fuji ainsi qu'aux 1000 km de Suzuka.

    C'est lors des 500 km de Sugo que la XJR-11 engrange enfin son premier résultat avec une sixième place.

    L'épreuve suivante au Mont Fuji marque l'ultime course de cette voiture dans le championnat japonais. Partis septième sur la grille, Martini et Krosnoff terminent

    à la même position. Lors de la finale l'équipe de Tom Walkinshaw, forte de son titre de championne du monde des voitures de Sport, débarque à Sugo avec deux XJR-14 dont une pour le team Suntec. L'expérience
    Débarquant dans ce championnat à partir de la seconde manche, cette voiture souffre de la comparaison avec des Nissan et Toyota usine plus affûtées.

    Confiée à Mauro Martini, Jeff Krosnoff et plus occasionnellement John Nielsen, la Jaguar subit trois abandons successifs aux 1000 km de Fuji, 500 miles de Fuji ainsi qu'aux 1000 km de Suzuka.

    C'est lors des 500 km de Sugo que la XJR-11 engrange enfin son premier résultat avec une sixième place.

    L'épreuve suivante au Mont Fuji marque l'ultime course de cette voiture dans le championnat japonais. Partis septième sur la grille, Martini et Krosnoff terminent

    à la même position. Lors de la finale l'équipe de Tom Walkinshaw, forte de son titre de championne du monde des voitures de Sport, débarque à Sugo avec deux XJR-14 dont une pour le team Suntec. L'expérience
    Débarquant dans ce championnat à partir de la seconde manche, cette voiture souffre de la comparaison avec des Nissan et Toyota usine plus affûtées.

    Confiée à Mauro Martini, Jeff Krosnoff et plus occasionnellement John Nielsen, la Jaguar subit trois abandons successifs aux 1000 km de Fuji, 500 miles de Fuji ainsi qu'aux 1000 km de Suzuka.

    C'est lors des 500 km de Sugo que la XJR-11 engrange enfin son premier résultat avec une sixième place.

    L'épreuve suivante au Mont Fuji marque l'ultime course de cette voiture dans le championnat japonais. Partis septième sur la grille, Martini et Krosnoff terminent

    à la même position. Lors de la finale l'équipe de Tom Walkinshaw, forte de son titre de championne du monde des voitures de Sport, débarque à Sugo avec deux XJR-14 dont une pour le team Suntec. L'expérience
    Débarquant dans ce championnat à partir de la seconde manche, cette voiture souffre de la comparaison avec des Nissan et Toyota usine plus affûtées.

    Confiée à Mauro Martini, Jeff Krosnoff et plus occasionnellement John Nielsen, la Jaguar subit trois abandons successifs aux 1000 km de Fuji, 500 miles de Fuji ainsi qu'aux 1000 km de Suzuka.

    C'est lors des 500 km de Sugo que la XJR-11 engrange enfin son premier résultat avec une sixième place.

    L'épreuve suivante au Mont Fuji marque l'ultime course de cette voiture dans le championnat japonais. Partis septième sur la grille, Martini et Krosnoff terminent

    à la même position. Lors de la finale l'équipe de Tom Walkinshaw, forte de son titre de championne du monde des voitures de Sport, débarque à Sugo avec deux XJR-14 dont une pour le team Suntec. L'expérience
    Débarquant dans ce championnat à partir de la seconde manche, cette voiture souffre de la comparaison avec des Nissan et Toyota usine plus affûtées.

    Confiée à Mauro Martini, Jeff Krosnoff et plus occasionnellement John Nielsen, la Jaguar subit trois abandons successifs aux 1000 km de Fuji, 500 miles de Fuji ainsi qu'aux 1000 km de Suzuka.

    C'est lors des 500 km de Sugo que la XJR-11 engrange enfin son premier résultat avec une sixième place.

    L'épreuve suivante au Mont Fuji marque l'ultime course de cette voiture dans le championnat japonais. Partis septième sur la grille, Martini et Krosnoff terminent

    à la même position. Lors de la finale l'équipe de Tom Walkinshaw, forte de son titre de championne du monde des voitures de Sport, débarque à Sugo avec deux XJR-14 dont une pour le team Suntec. L'expérience
    Débarquant dans ce championnat à partir de la seconde manche, cette voiture souffre de la comparaison avec des Nissan et Toyota usine plus affûtées.

    Confiée à Mauro Martini, Jeff Krosnoff et plus occasionnellement John Nielsen, la Jaguar subit trois abandons successifs aux 1000 km de Fuji, 500 miles de Fuji ainsi qu'aux 1000 km de Suzuka.

    C'est lors des 500 km de Sugo que la XJR-11 engrange enfin son premier résultat avec une sixième place.

    L'épreuve suivante au Mont Fuji marque l'ultime course de cette voiture dans le championnat japonais. Partis septième sur la grille, Martini et Krosnoff terminent

    à la même position. Lors de la finale l'équipe de Tom Walkinshaw, forte de son titre de championne du monde des voitures de Sport, débarque à Sugo avec deux XJR-14 dont une pour le team Suntec. L'expérience
    Débarquant dans ce championnat à partir de la seconde manche, cette voiture souffre de la comparaison avec des Nissan et Toyota usine plus affûtées.

    Confiée à Mauro Martini, Jeff Krosnoff et plus occasionnellement John Nielsen, la Jaguar subit trois abandons successifs aux 1000 km de Fuji, 500 miles de Fuji ainsi qu'aux 1000 km de Suzuka.

    C'est lors des 500 km de Sugo que la XJR-11 engrange enfin son premier résultat avec une sixième place.

    L'épreuve suivante au Mont Fuji marque l'ultime course de cette voiture dans le championnat japonais. Partis septième sur la grille, Martini et Krosnoff terminent

    à la même position. Lors de la finale l'équipe de Tom Walkinshaw, forte de son titre de championne du monde des voitures de Sport, débarque à Sugo avec deux XJR-14 dont une pour le team Suntec. L'expérience
    Débarquant dans ce championnat à partir de la seconde manche, cette voiture souffre de la comparaison avec des Nissan et Toyota usine plus affûtées.

    Confiée à Mauro Martini, Jeff Krosnoff et plus occasionnellement John Nielsen, la Jaguar subit trois abandons successifs aux 1000 km de Fuji, 500 miles de Fuji ainsi qu'aux 1000 km de Suzuka.

    C'est lors des 500 km de Sugo que la XJR-11 engrange enfin son premier résultat avec une sixième place.

    L'épreuve suivante au Mont Fuji marque l'ultime course de cette voiture dans le championnat japonais. Partis septième sur la grille, Martini et Krosnoff terminent

    à la même position. Lors de la finale l'équipe de Tom Walkinshaw, forte de son titre de championne du monde des voitures de Sport, débarque à Sugo avec deux XJR-14 dont une pour le team Suntec. L'expérience
    Débarquant dans ce championnat à partir de la seconde manche, cette voiture souffre de la comparaison avec des Nissan et Toyota usine plus affûtées.

    Confiée à Mauro Martini, Jeff Krosnoff et plus occasionnellement John Nielsen, la Jaguar subit trois abandons successifs aux 1000 km de Fuji, 500 miles de Fuji ainsi qu'aux 1000 km de Suzuka.

    C'est lors des 500 km de Sugo que la XJR-11 engrange enfin son premier résultat avec une sixième place.

    L'épreuve suivante au Mont Fuji marque l'ultime course de cette voiture dans le championnat japonais. Partis septième sur la grille, Martini et Krosnoff terminent

    à la même position. Lors de la finale l'équipe de Tom Walkinshaw, forte de son titre de championne du monde des voitures de Sport, débarque à Sugo avec deux XJR-14 dont une pour le team Suntec. L'expérience
    Débarquant dans ce championnat à partir de la seconde manche, cette voiture souffre de la comparaison avec des Nissan et Toyota usine plus affûtées.

    Confiée à Mauro Martini, Jeff Krosnoff et plus occasionnellement John Nielsen, la Jaguar subit trois abandons successifs aux 1000 km de Fuji, 500 miles de Fuji ainsi qu'aux 1000 km de Suzuka.

    C'est lors des 500 km de Sugo que la XJR-11 engrange enfin son premier résultat avec une sixième place.

    L'épreuve suivante au Mont Fuji marque l'ultime course de cette voiture dans le championnat japonais. Partis septième sur la grille, Martini et Krosnoff terminent

    à la même position. Lors de la finale l'équipe de Tom Walkinshaw, forte de son titre de championne du monde des voitures de Sport, débarque à Sugo avec deux XJR-14 dont une pour le team Suntec. L'expérience
    Débarquant dans ce championnat à partir de la seconde manche, cette voiture souffre de la comparaison avec des Nissan et Toyota usine plus affûtées.

    Confiée à Mauro Martini, Jeff Krosnoff et plus occasionnellement John Nielsen, la Jaguar subit trois abandons successifs aux 1000 km de Fuji, 500 miles de Fuji ainsi qu'aux 1000 km de Suzuka.

    C'est lors des 500 km de Sugo que la XJR-11 engrange enfin son premier résultat avec une sixième place.

    L'épreuve suivante au Mont Fuji marque l'ultime course de cette voiture dans le championnat japonais. Partis septième sur la grille, Martini et Krosnoff terminent

    à la même position. Lors de la finale l'équipe de Tom Walkinshaw, forte de son titre de championne du monde des voitures de Sport, débarque à Sugo avec deux XJR-14 dont une pour le team Suntec. L'expérience
    Débarquant dans ce championnat à partir de la seconde manche, cette voiture souffre de la comparaison avec des Nissan et Toyota usine plus affûtées.

    Confiée à Mauro Martini, Jeff Krosnoff et plus occasionnellement John Nielsen, la Jaguar subit trois abandons successifs aux 1000 km de Fuji, 500 miles de Fuji ainsi qu'aux 1000 km de Suzuka.

    C'est lors des 500 km de Sugo que la XJR-11 engrange enfin son premier résultat avec une sixième place.

    L'épreuve suivante au Mont Fuji marque l'ultime course de cette voiture dans le championnat japonais. Partis septième sur la grille, Martini et Krosnoff terminent

    à la même position. Lors de la finale l'équipe de Tom Walkinshaw, forte de son titre de championne du monde des voitures de Sport, débarque à Sugo avec deux XJR-14 dont une pour le team Suntec. L'expérience
    Débarquant dans ce championnat à partir de la seconde manche, cette voiture souffre de la comparaison avec des Nissan et Toyota usine plus affûtées.

    Confiée à Mauro Martini, Jeff Krosnoff et plus occasionnellement John Nielsen, la Jaguar subit trois abandons successifs aux 1000 km de Fuji, 500 miles de Fuji ainsi qu'aux 1000 km de Suzuka.

    C'est lors des 500 km de Sugo que la XJR-11 engrange enfin son premier résultat avec une sixième place.

    L'épreuve suivante au Mont Fuji marque l'ultime course de cette voiture dans le championnat japonais. Partis septième sur la grille, Martini et Krosnoff terminent

    à la même position. Lors de la finale l'équipe de Tom Walkinshaw, forte de son titre de championne du monde des voitures de Sport, débarque à Sugo avec deux XJR-14 dont une pour le team Suntec. L'expérience
    Débarquant dans ce championnat à partir de la seconde manche, cette voiture souffre de la comparaison avec des Nissan et Toyota usine plus affûtées.

    Confiée à Mauro Martini, Jeff Krosnoff et plus occasionnellement John Nielsen, la Jaguar subit trois abandons successifs aux 1000 km de Fuji, 500 miles de Fuji ainsi qu'aux 1000 km de Suzuka.

    C'est lors des 500 km de Sugo que la XJR-11 engrange enfin son premier résultat avec une sixième place.

    L'épreuve suivante au Mont Fuji marque l'ultime course de cette voiture dans le championnat japonais. Partis septième sur la grille, Martini et Krosnoff terminent

    à la même position. Lors de la finale l'équipe de Tom Walkinshaw, forte de son titre de championne du monde des voitures de Sport, débarque à Sugo avec deux XJR-14 dont une pour le team Suntec. L'expérience
    Débarquant dans ce championnat à partir de la seconde manche, cette voiture souffre de la comparaison avec des Nissan et Toyota usine plus affûtées.

    Confiée à Mauro Martini, Jeff Krosnoff et plus occasionnellement John Nielsen, la Jaguar subit trois abandons successifs aux 1000 km de Fuji, 500 miles de Fuji ainsi qu'aux 1000 km de Suzuka.

    C'est lors des 500 km de Sugo que la XJR-11 engrange enfin son premier résultat avec une sixième place.

    L'épreuve suivante au Mont Fuji marque l'ultime course de cette voiture dans le championnat japonais. Partis septième sur la grille, Martini et Krosnoff terminent

    à la même position. Lors de la finale l'équipe de Tom Walkinshaw, forte de son titre de championne du monde des voitures de Sport, débarque à Sugo avec deux XJR-14 dont une pour le team Suntec. L'expérience
    Débarquant dans ce championnat à partir de la seconde manche, cette voiture souffre de la comparaison avec des Nissan et Toyota usine plus affûtées.

    Confiée à Mauro Martini, Jeff Krosnoff et plus occasionnellement John Nielsen, la Jaguar subit trois abandons successifs aux 1000 km de Fuji, 500 miles de Fuji ainsi qu'aux 1000 km de Suzuka.

    C'est lors des 500 km de Sugo que la XJR-11 engrange enfin son premier résultat avec une sixième place.

    L'épreuve suivante au Mont Fuji marque l'ultime course de cette voiture dans le championnat japonais. Partis septième sur la grille, Martini et Krosnoff terminent

    à la même position. Lors de la finale l'équipe de Tom Walkinshaw, forte de son titre de championne du monde des voitures de Sport, débarque à Sugo avec deux XJR-14 dont une pour le team Suntec. L'expérience
    Débarquant dans ce championnat à partir de la seconde manche, cette voiture souffre de la comparaison avec des Nissan et Toyota usine plus affûtées.

    Confiée à Mauro Martini, Jeff Krosnoff et plus occasionnellement John Nielsen, la Jaguar subit trois abandons successifs aux 1000 km de Fuji, 500 miles de Fuji ainsi qu'aux 1000 km de Suzuka.

    C'est lors des 500 km de Sugo que la XJR-11 engrange enfin son premier résultat avec une sixième place.

    L'épreuve suivante au Mont Fuji marque l'ultime course de cette voiture dans le championnat japonais. Partis septième sur la grille, Martini et Krosnoff terminent

    à la même position. Lors de la finale l'équipe de Tom Walkinshaw, forte de son titre de championne du monde des voitures de Sport, débarque à Sugo avec deux XJR-14 dont une pour le team Suntec. L'expérience
    Débarquant dans ce championnat à partir de la seconde manche, cette voiture souffre de la comparaison avec des Nissan et Toyota usine plus affûtées.

    Confiée à Mauro Martini, Jeff Krosnoff et plus occasionnellement John Nielsen, la Jaguar subit trois abandons successifs aux 1000 km de Fuji, 500 miles de Fuji ainsi qu'aux 1000 km de Suzuka.

    C'est lors des 500 km de Sugo que la XJR-11 engrange enfin son premier résultat avec une sixième place.

    L'épreuve suivante au Mont Fuji marque l'ultime course de cette voiture dans le championnat japonais. Partis septième sur la grille, Martini et Krosnoff terminent

    à la même position. Lors de la finale l'équipe de Tom Walkinshaw, forte de son titre de championne du monde des voitures de Sport, débarque à Sugo avec deux XJR-14 dont une pour le team Suntec. L'expérience
    Débarquant dans ce championnat à partir de la seconde manche, cette voiture souffre de la comparaison avec des Nissan et Toyota usine plus affûtées.

    Confiée à Mauro Martini, Jeff Krosnoff et plus occasionnellement John Nielsen, la Jaguar subit trois abandons successifs aux 1000 km de Fuji, 500 miles de Fuji ainsi qu'aux 1000 km de Suzuka.

    C'est lors des 500 km de Sugo que la XJR-11 engrange enfin son premier résultat avec une sixième place.

    L'épreuve suivante au Mont Fuji marque l'ultime course de cette voiture dans le championnat japonais. Partis septième sur la grille, Martini et Krosnoff terminent

    à la même position. Lors de la finale l'équipe de Tom Walkinshaw, forte de son titre de championne du monde des voitures de Sport, débarque à Sugo avec deux XJR-14 dont une pour le team Suntec. L'expérience
    Débarquant dans ce championnat à partir de la seconde manche, cette voiture souffre de la comparaison avec des Nissan et Toyota usine plus affûtées.

    Confiée à Mauro Martini, Jeff Krosnoff et plus occasionnellement John Nielsen, la Jaguar subit trois abandons successifs aux 1000 km de Fuji, 500 miles de Fuji ainsi qu'aux 1000 km de Suzuka.

    C'est lors des 500 km de Sugo que la XJR-11 engrange enfin son premier résultat avec une sixième place.

    L'épreuve suivante au Mont Fuji marque l'ultime course de cette voiture dans le championnat japonais. Partis septième sur la grille, Martini et Krosnoff terminent

    à la même position. Lors de la finale l'équipe de Tom Walkinshaw, forte de son titre de championne du monde des voitures de Sport, débarque à Sugo avec deux XJR-14 dont une pour le team Suntec. L'expérience
    Débarquant dans ce championnat à partir de la seconde manche, cette voiture souffre de la comparaison avec des Nissan et Toyota usine plus affûtées.

    Confiée à Mauro Martini, Jeff Krosnoff et plus occasionnellement John Nielsen, la Jaguar subit trois abandons successifs aux 1000 km de Fuji, 500 miles de Fuji ainsi qu'aux 1000 km de Suzuka.

    C'est lors des 500 km de Sugo que la XJR-11 engrange enfin son premier résultat avec une sixième place.

    L'épreuve suivante au Mont Fuji marque l'ultime course de cette voiture dans le championnat japonais. Partis septième sur la grille, Martini et Krosnoff terminent

    à la même position. Lors de la finale l'équipe de Tom Walkinshaw, forte de son titre de championne du monde des voitures de Sport, débarque à Sugo avec deux XJR-14 dont une pour le team Suntec. L'expérience
    Débarquant dans ce championnat à partir de la seconde manche, cette voiture souffre de la comparaison avec des Nissan et Toyota usine plus affûtées.

    Confiée à Mauro Martini, Jeff Krosnoff et plus occasionnellement John Nielsen, la Jaguar subit trois abandons successifs aux 1000 km de Fuji, 500 miles de Fuji ainsi qu'aux 1000 km de Suzuka.

    C'est lors des 500 km de Sugo que la XJR-11 engrange enfin son premier résultat avec une sixième place.

    L'épreuve suivante au Mont Fuji marque l'ultime course de cette voiture dans le championnat japonais. Partis septième sur la grille, Martini et Krosnoff terminent

    à la même position. Lors de la finale l'équipe de Tom Walkinshaw, forte de son titre de championne du monde des voitures de Sport, débarque à Sugo avec deux XJR-14 dont une pour le team Suntec. L'expérience
    Débarquant dans ce championnat à partir de la seconde manche, cette voiture souffre de la comparaison avec des Nissan et Toyota usine plus affûtées.

    Confiée à Mauro Martini, Jeff Krosnoff et plus occasionnellement John Nielsen, la Jaguar subit trois abandons successifs aux 1000 km de Fuji, 500 miles de Fuji ainsi qu'aux 1000 km de Suzuka.

    C'est lors des 500 km de Sugo que la XJR-11 engrange enfin son premier résultat avec une sixième place.

    L'épreuve suivante au Mont Fuji marque l'ultime course de cette voiture dans le championnat japonais. Partis septième sur la grille, Martini et Krosnoff terminent

    à la même position. Lors de la finale l'équipe de Tom Walkinshaw, forte de son titre de championne du monde des voitures de Sport, débarque à Sugo avec deux XJR-14 dont une pour le team Suntec. L'expérience
    Débarquant dans ce championnat à partir de la seconde manche, cette voiture souffre de la comparaison avec des Nissan et Toyota usine plus affûtées.

    Confiée à Mauro Martini, Jeff Krosnoff et plus occasionnellement John Nielsen, la Jaguar subit trois abandons successifs aux 1000 km de Fuji, 500 miles de Fuji ainsi qu'aux 1000 km de Suzuka.

    C'est lors des 500 km de Sugo que la XJR-11 engrange enfin son premier résultat avec une sixième place.

    L'épreuve suivante au Mont Fuji marque l'ultime course de cette voiture dans le championnat japonais. Partis septième sur la grille, Martini et Krosnoff terminent

    à la même position. Lors de la finale l'équipe de Tom Walkinshaw, forte de son titre de championne du monde des voitures de Sport, débarque à Sugo avec deux XJR-14 dont une pour le team Suntec. L'expérience
    Débarquant dans ce championnat à partir de la seconde manche, cette voiture souffre de la comparaison avec des Nissan et Toyota usine plus affûtées.

    Confiée à Mauro Martini, Jeff Krosnoff et plus occasionnellement John Nielsen, la Jaguar subit trois abandons successifs aux 1000 km de Fuji, 500 miles de Fuji ainsi qu'aux 1000 km de Suzuka.

    C'est lors des 500 km de Sugo que la XJR-11 engrange enfin son premier résultat avec une sixième place.

    L'épreuve suivante au Mont Fuji marque l'ultime course de cette voiture dans le championnat japonais. Partis septième sur la grille, Martini et Krosnoff terminent

    à la même position. Lors de la finale l'équipe de Tom Walkinshaw, forte de son titre de championne du monde des voitures de Sport, débarque à Sugo avec deux XJR-14 dont une pour le team Suntec. L'expérience
    Débarquant dans ce championnat à partir de la seconde manche, cette voiture souffre de la comparaison avec des Nissan et Toyota usine plus affûtées.

    Confiée à Mauro Martini, Jeff Krosnoff et plus occasionnellement John Nielsen, la Jaguar subit trois abandons successifs aux 1000 km de Fuji, 500 miles de Fuji ainsi qu'aux 1000 km de Suzuka.

    C'est lors des 500 km de Sugo que la XJR-11 engrange enfin son premier résultat avec une sixième place.

    L'épreuve suivante au Mont Fuji marque l'ultime course de cette voiture dans le championnat japonais. Partis septième sur la grille, Martini et Krosnoff terminent

    à la même position. Lors de la finale l'équipe de Tom Walkinshaw, forte de son titre de championne du monde des voitures de Sport, débarque à Sugo avec deux XJR-14 dont une pour le team Suntec. L'expérience
    Débarquant dans ce championnat à partir de la seconde manche, cette voiture souffre de la comparaison avec des Nissan et Toyota usine plus affûtées.

    Confiée à Mauro Martini, Jeff Krosnoff et plus occasionnellement John Nielsen, la Jaguar subit trois abandons successifs aux 1000 km de Fuji, 500 miles de Fuji ainsi qu'aux 1000 km de Suzuka.

    C'est lors des 500 km de Sugo que la XJR-11 engrange enfin son premier résultat avec une sixième place.

    L'épreuve suivante au Mont Fuji marque l'ultime course de cette voiture dans le championnat japonais. Partis septième sur la grille, Martini et Krosnoff terminent

    à la même position. Lors de la finale l'équipe de Tom Walkinshaw, forte de son titre de championne du monde des voitures de Sport, débarque à Sugo avec deux XJR-14 dont une pour le team Suntec. L'expérience
    Débarquant dans ce championnat à partir de la seconde manche, cette voiture souffre de la comparaison avec des Nissan et Toyota usine plus affûtées.

    Confiée à Mauro Martini, Jeff Krosnoff et plus occasionnellement John Nielsen, la Jaguar subit trois abandons successifs aux 1000 km de Fuji, 500 miles de Fuji ainsi qu'aux 1000 km de Suzuka.

    C'est lors des 500 km de Sugo que la XJR-11 engrange enfin son premier résultat avec une sixième place.

    L'épreuve suivante au Mont Fuji marque l'ultime course de cette voiture dans le championnat japonais. Partis septième sur la grille, Martini et Krosnoff terminent

    à la même position. Lors de la finale l'équipe de Tom Walkinshaw, forte de son titre de championne du monde des voitures de Sport, débarque à Sugo avec deux XJR-14 dont une pour le team Suntec. L'expérience
    Débarquant dans ce championnat à partir de la seconde manche, cette voiture souffre de la comparaison avec des Nissan et Toyota usine plus affûtées.

    Confiée à Mauro Martini, Jeff Krosnoff et plus occasionnellement John Nielsen, la Jaguar subit trois abandons successifs aux 1000 km de Fuji, 500 miles de Fuji ainsi qu'aux 1000 km de Suzuka.

    C'est lors des 500 km de Sugo que la XJR-11 engrange enfin son premier résultat avec une sixième place.

    L'épreuve suivante au Mont Fuji marque l'ultime course de cette voiture dans le championnat japonais. Partis septième sur la grille, Martini et Krosnoff terminent

    à la même position. Lors de la finale l'équipe de Tom Walkinshaw, forte de son titre de championne du monde des voitures de Sport, débarque à Sugo avec deux XJR-14 dont une pour le team Suntec. L'expérience
    Débarquant dans ce championnat à partir de la seconde manche, cette voiture souffre de la comparaison avec des Nissan et Toyota usine plus affûtées.

    Confiée à Mauro Martini, Jeff Krosnoff et plus occasionnellement John Nielsen, la Jaguar subit trois abandons successifs aux 1000 km de Fuji, 500 miles de Fuji ainsi qu'aux 1000 km de Suzuka.

    C'est lors des 500 km de Sugo que la XJR-11 engrange enfin son premier résultat avec une sixième place.

    L'épreuve suivante au Mont Fuji marque l'ultime course de cette voiture dans le championnat japonais. Partis septième sur la grille, Martini et Krosnoff terminent

    à la même position. Lors de la finale l'équipe de Tom Walkinshaw, forte de son titre de championne du monde des voitures de Sport, débarque à Sugo avec deux XJR-14 dont une pour le team Suntec. L'expérience
    Débarquant dans ce championnat à partir de la seconde manche, cette voiture souffre de la comparaison avec des Nissan et Toyota usine plus affûtées.

    Confiée à Mauro Martini, Jeff Krosnoff et plus occasionnellement John Nielsen, la Jaguar subit trois abandons successifs aux 1000 km de Fuji, 500 miles de Fuji ainsi qu'aux 1000 km de Suzuka.

    C'est lors des 500 km de Sugo que la XJR-11 engrange enfin son premier résultat avec une sixième place.

    L'épreuve suivante au Mont Fuji marque l'ultime course de cette voiture dans le championnat japonais. Partis septième sur la grille, Martini et Krosnoff terminent

    à la même position. Lors de la finale l'équipe de Tom Walkinshaw, forte de son titre de championne du monde des voitures de Sport, débarque à Sugo avec deux XJR-14 dont une pour le team Suntec. L'expérience
    Débarquant dans ce championnat à partir de la seconde manche, cette voiture souffre de la comparaison avec des Nissan et Toyota usine plus affûtées.

    Confiée à Mauro Martini, Jeff Krosnoff et plus occasionnellement John Nielsen, la Jaguar subit trois abandons successifs aux 1000 km de Fuji, 500 miles de Fuji ainsi qu'aux 1000 km de Suzuka.

    C'est lors des 500 km de Sugo que la XJR-11 engrange enfin son premier résultat avec une sixième place.

    L'épreuve suivante au Mont Fuji marque l'ultime course de cette voiture dans le championnat japonais. Partis septième sur la grille, Martini et Krosnoff terminent

    à la même position. Lors de la finale l'équipe de Tom Walkinshaw, forte de son titre de championne du monde des voitures de Sport, débarque à Sugo avec deux XJR-14 dont une pour le team Suntec. L'expérience
    Débarquant dans ce championnat à partir de la seconde manche, cette voiture souffre de la comparaison avec des Nissan et Toyota usine plus affûtées.

    Confiée à Mauro Martini, Jeff Krosnoff et plus occasionnellement John Nielsen, la Jaguar subit trois abandons successifs aux 1000 km de Fuji, 500 miles de Fuji ainsi qu'aux 1000 km de Suzuka.

    C'est lors des 500 km de Sugo que la XJR-11 engrange enfin son premier résultat avec une sixième place.

    L'épreuve suivante au Mont Fuji marque l'ultime course de cette voiture dans le championnat japonais. Partis septième sur la grille, Martini et Krosnoff terminent

    à la même position. Lors de la finale l'équipe de Tom Walkinshaw, forte de son titre de championne du monde des voitures de Sport, débarque à Sugo avec deux XJR-14 dont une pour le team Suntec. L'expérience
    Débarquant dans ce championnat à partir de la seconde manche, cette voiture souffre de la comparaison avec des Nissan et Toyota usine plus affûtées.

    Confiée à Mauro Martini, Jeff Krosnoff et plus occasionnellement John Nielsen, la Jaguar subit trois abandons successifs aux 1000 km de Fuji, 500 miles de Fuji ainsi qu'aux 1000 km de Suzuka.

    C'est lors des 500 km de Sugo que la XJR-11 engrange enfin son premier résultat avec une sixième place.

    L'épreuve suivante au Mont Fuji marque l'ultime course de cette voiture dans le championnat japonais. Partis septième sur la grille, Martini et Krosnoff terminent

    à la même position. Lors de la finale l'équipe de Tom Walkinshaw, forte de son titre de championne du monde des voitures de Sport, débarque à Sugo avec deux XJR-14 dont une pour le team Suntec. L'expérience
    Débarquant dans ce championnat à partir de la seconde manche, cette voiture souffre de la comparaison avec des Nissan et Toyota usine plus affûtées.

    Confiée à Mauro Martini, Jeff Krosnoff et plus occasionnellement John Nielsen, la Jaguar subit trois abandons successifs aux 1000 km de Fuji, 500 miles de Fuji ainsi qu'aux 1000 km de Suzuka.

    C'est lors des 500 km de Sugo que la XJR-11 engrange enfin son premier résultat avec une sixième place.

    L'épreuve suivante au Mont Fuji marque l'ultime course de cette voiture dans le championnat japonais. Partis septième sur la grille, Martini et Krosnoff terminent

    à la même position. Lors de la finale l'équipe de Tom Walkinshaw, forte de son titre de championne du monde des voitures de Sport, débarque à Sugo avec deux XJR-14 dont une pour le team Suntec. L'expérience
    Débarquant dans ce championnat à partir de la seconde manche, cette voiture souffre de la comparaison avec des Nissan et Toyota usine plus affûtées.

    Confiée à Mauro Martini, Jeff Krosnoff et plus occasionnellement John Nielsen, la Jaguar subit trois abandons successifs aux 1000 km de Fuji, 500 miles de Fuji ainsi qu'aux 1000 km de Suzuka.

    C'est lors des 500 km de Sugo que la XJR-11 engrange enfin son premier résultat avec une sixième place.

    L'épreuve suivante au Mont Fuji marque l'ultime course de cette voiture dans le championnat japonais. Partis septième sur la grille, Martini et Krosnoff terminent

    à la même position. Lors de la finale l'équipe de Tom Walkinshaw, forte de son titre de championne du monde des voitures de Sport, débarque à Sugo avec deux XJR-14 dont une pour le team Suntec. L'expérience
    Débarquant dans ce championnat à partir de la seconde manche, cette voiture souffre de la comparaison avec des Nissan et Toyota usine plus affûtées.

    Confiée à Mauro Martini, Jeff Krosnoff et plus occasionnellement John Nielsen, la Jaguar subit trois abandons successifs aux 1000 km de Fuji, 500 miles de Fuji ainsi qu'aux 1000 km de Suzuka.

    C'est lors des 500 km de Sugo que la XJR-11 engrange enfin son premier résultat avec une sixième place.

    L'épreuve suivante au Mont Fuji marque l'ultime course de cette voiture dans le championnat japonais. Partis septième sur la grille, Martini et Krosnoff terminent

    à la même position. Lors de la finale l'équipe de Tom Walkinshaw, forte de son titre de championne du monde des voitures de Sport, débarque à Sugo avec deux XJR-14 dont une pour le team Suntec. L'expérience
    Débarquant dans ce championnat à partir de la seconde manche, cette voiture souffre de la comparaison avec des Nissan et Toyota usine plus affûtées.

    Confiée à Mauro Martini, Jeff Krosnoff et plus occasionnellement John Nielsen, la Jaguar subit trois abandons successifs aux 1000 km de Fuji, 500 miles de Fuji ainsi qu'aux 1000 km de Suzuka.

    C'est lors des 500 km de Sugo que la XJR-11 engrange enfin son premier résultat avec une sixième place.

    L'épreuve suivante au Mont Fuji marque l'ultime course de cette voiture dans le championnat japonais. Partis septième sur la grille, Martini et Krosnoff terminent

    à la même position. Lors de la finale l'équipe de Tom Walkinshaw, forte de son titre de championne du monde des voitures de Sport, débarque à Sugo avec deux XJR-14 dont une pour le team Suntec. L'expérience
    Débarquant dans ce championnat à partir de la seconde manche, cette voiture souffre de la comparaison avec des Nissan et Toyota usine plus affûtées.

    Confiée à Mauro Martini, Jeff Krosnoff et plus occasionnellement John Nielsen, la Jaguar subit trois abandons successifs aux 1000 km de Fuji, 500 miles de Fuji ainsi qu'aux 1000 km de Suzuka.

    C'est lors des 500 km de Sugo que la XJR-11 engrange enfin son premier résultat avec une sixième place.

    L'épreuve suivante au Mont Fuji marque l'ultime course de cette voiture dans le championnat japonais. Partis septième sur la grille, Martini et Krosnoff terminent

    à la même position. Lors de la finale l'équipe de Tom Walkinshaw, forte de son titre de championne du monde des voitures de Sport, débarque à Sugo avec deux XJR-14 dont une pour le team Suntec. L'expérience
    Débarquant dans ce championnat à partir de la seconde manche, cette voiture souffre de la comparaison avec des Nissan et Toyota usine plus affûtées.

    Confiée à Mauro Martini, Jeff Krosnoff et plus occasionnellement John Nielsen, la Jaguar subit trois abandons successifs aux 1000 km de Fuji, 500 miles de Fuji ainsi qu'aux 1000 km de Suzuka.

    C'est lors des 500 km de Sugo que la XJR-11 engrange enfin son premier résultat avec une sixième place.

    L'épreuve suivante au Mont Fuji marque l'ultime course de cette voiture dans le championnat japonais. Partis septième sur la grille, Martini et Krosnoff terminent

    à la même position. Lors de la finale l'équipe de Tom Walkinshaw, forte de son titre de championne du monde des voitures de Sport, débarque à Sugo avec deux XJR-14 dont une pour le team Suntec. L'expérience
    Débarquant dans ce championnat à partir de la seconde manche, cette voiture souffre de la comparaison avec des Nissan et Toyota usine plus affûtées.

    Confiée à Mauro Martini, Jeff Krosnoff et plus occasionnellement John Nielsen, la Jaguar subit trois abandons successifs aux 1000 km de Fuji, 500 miles de Fuji ainsi qu'aux 1000 km de Suzuka.

    C'est lors des 500 km de Sugo que la XJR-11 engrange enfin son premier résultat avec une sixième place.

    L'épreuve suivante au Mont Fuji marque l'ultime course de cette voiture dans le championnat japonais. Partis septième sur la grille, Martini et Krosnoff terminent

    à la même position. Lors de la finale l'équipe de Tom Walkinshaw, forte de son titre de championne du monde des voitures de Sport, débarque à Sugo avec deux XJR-14 dont une pour le team Suntec. L'expérience
    Débarquant dans ce championnat à partir de la seconde manche, cette voiture souffre de la comparaison avec des Nissan et Toyota usine plus affûtées.

    Confiée à Mauro Martini, Jeff Krosnoff et plus occasionnellement John Nielsen, la Jaguar subit trois abandons successifs aux 1000 km de Fuji, 500 miles de Fuji ainsi qu'aux 1000 km de Suzuka.

    C'est lors des 500 km de Sugo que la XJR-11 engrange enfin son premier résultat avec une sixième place.

    L'épreuve suivante au Mont Fuji marque l'ultime course de cette voiture dans le championnat japonais. Partis septième sur la grille, Martini et Krosnoff terminent

    à la même position. Lors de la finale l'équipe de Tom Walkinshaw, forte de son titre de championne du monde des voitures de Sport, débarque à Sugo avec deux XJR-14 dont une pour le team Suntec. L'expérience
    <!-- Signature -->
     
  9. what the hell speak english <!-- Signature -->
     
  10. <!-- QUOTE --><center><hr width="90%"></center><blockquote><i>Quote from GT40FIED</i>
    <b>I dunno...looks like a giant penis if you ask me.</b></blockquote><center><hr width="90%"></center><!-- END QUOTE -->

    ROFL!!! I think it looks like my grandfather '82 Vette. Except the Vette actually has some luggage space and the hood isn't quite as long.<!-- Signature -->
     
  11. got to admite

    what the stingray could have been?
    idonnow
    but lets face it it was a kick ass little racer.
    it had no gear box either because the seating was so close to the engine the shifter was conected directly to the axle maybe i messed up the words a bit cuz i'm baked but u guys get it.
    the drives legs were literaly close as possible to the engine
    and after the small block was tuned by a local man known as mr corvette this thing ran better than the cobra, like it was designed to. it dominated racing for a few months too
    but the warehouse burned down where 3 of the 7 prototypes were kept only 3 exist today i last heard.
    to bad chev didn't decide to put it to beter use.<!-- Signature -->
     
  12. got to admite?<!-- Signature -->
     
  13. He's baked it's all good.
     
  14. I dunno...looks like a giant penis if you ask me.
     
  15. Nice GT40FIED.IM LMAOROTF
     
  16. my penis goes faster again i'm baked<!-- Signature -->
     
  17. Re: got to admit

    Cheetah. What a crazy little monkey :cool:
     
  18. <!-- QUOTE --><center><hr width="90%"></center><blockquote><i>Quote from Cam1</i>
    <b>They would'nt produce it because it would have no luggage space. (Against all concepts)!</b></blockquote><center><hr width="90%"></center><!-- END QUOTE -->


    they wouldn't produce it because it was a racing prototype<!-- Signature -->
     
  19. I think they wouldn't have produced it because it would have shocked the sensibilities of the 3-martini lunch crowd back in '64.

    Let's face it, it's cool, but it's the most phallic thing on wheels this side of a gay pride parade float.

    Then again, maybe it's cool BECAUSE it's the most phallic thing on wheels this side of a gay pride parade float.
     
  20. this car is not ugly. this car is sweet ass, man. I heard that when they first drove it the doors collapsed in, and just about killed the driver. That would be funny as hell to see
     
  21. prototype = no production for this particular car<!-- Signature -->
     
  22. <!-- QUOTE --><center><hr width="90%"></center><blockquote><i>Quote from Ferox D</i>
    <b>The car had a gearbox. The trasmission was connected directly to the rear differential though, so it had no drive shaft.</b></blockquote><center><hr width="90%"></center><!-- END QUOTE -->

    that's cool <IMG SRC="http://www.supercars.net/servlets/cMsg/html/emoticons/smile.gif">

    only a leprichaun can drive it <IMG SRC="http://www.supercars.net/servlets/cMsg/html/emoticons/smile.gif"><!-- Signature -->
     
  23. so im guessing we're talking about 'admite? haha
     

Share This Page